Contenu

1993 - Le portrait de Dorian Gray

d’ Oscar Wilde d’après Pierre Boutron

Mise en scène : Patrick Rouzaud

La distribution | Les photos de la pièce

Un jeune homme d’une grande fortune et d’une grande beauté, dont un ami fait le portrait, exprime le vœu de rester tel qu’il est peint, tandis que le portrait vieillira à sa place.

Ce vœu lui est accordé, mais le portrait ne se contente pas de porter les stigmates du temps. Il renvoie à Dorian l’image effrayante de ses méfaits, de ses turpitudes. « Ce portrait sera pour lui le plus magique des miroirs ».

Grâce à lui, Dorian peut non seulement pénétrer les méandres profonds de son âme, mais encore avoir le spectacle saisissant des ravages du péché, auquel il s’adonne sans avoir à craindre d’en garder les marques indélébiles.


















La distribution

  • Francis : Patrick Rouzaud
  • Lord Harry Wotton : André Nicolas
  • Basil Hallward : Christophe Mouton
  • Dorian Gray : Alain Dulin
  • Une femme : Isabelle Lucas
  • Sybil Vane : Monique Nérand
  • Alan Campbell : Didier Forest
  • Jim Vane : Philippe Vadcard


    Scènes cinéma
  • Sybil Vane : Monique Nérand
  • James : Philippe Vadcard
  • Les marins : Frédéric Chesneau - Rémi Lefort
  • La prostituée : Isabelle Lucas
  • Les dockers : Didier Lucas - Jean-Pierre Parisot
  • La serveuse : Nadia Gékière



Les photos de la pièce